gebana Afrique

Ouagadougou et Bobo Dioulasso, Burkina Faso
Coopération depuiss: 2000
Nombre d´employés: 400
Nombre de cultivateurs: 1200
Produits: mangues séchées et pommes de cajou, noix de cajou, hibiscus
Certifications: Bio, FLO

gebana Afrique

Ouagadougou et Bobo Dioulasso, Burkina Faso
Coopération depuiss: 2000
Nombre d´employés: 400
Nombre de cultivateurs: 1200
Produits: mangues séchées et pommes de cajou, noix de cajou, hibiscus
Certifications: Bio, FLO

En recherche de mangues séchées

Des barres de chocolat ont déterminé l ́engagement de Gebana dans la République du Burkina: à la recherche de fruits secs comme ingrédient pour celles-ci, Gebana est entré en contact pour la première fois en 2000 avec des coopératives de la République du Burkina. Vu que les mangues séchées bio et du commerce équitable étaient très demandées en Europe, l ́engagement sur place fut renforcé et en 2006, Gebana Afrique fut fondé.

D ́abord, Gebana acheta des fruits secs chez des groupes d ́agriculteurs et n ́etait responsable que du contrôle de qualité et de l ́emballage. A cause des problèmes de qualité répétés, Gebana investit dans ses propres usines afin de sécher des mangues par soi-même.

Plus-value par le traitement local

Fondé Gebana Afrique, l ́idée de compléter la production saisonnière de mangues sechées avec la production de noix de cajou, qui et possible toute l'année, parru. Autrefois, les noix de cajou burkinabées brutes étaient exportées en Inde pour y être traitées ce qui impliqua la perte de la plus-value du produit final pour le pays. Pour financer une production locale des noix de cajou, "l ́action mangues" fut lancée: Les mangues séchées étaient vendues avec un supplément et le bénéfice était investi dans la première usine de traitement de noix de cajou.

Pour les mangues ainsi que pour les noix de cajou, Gebana Afrique combine la production des coopératives locales avec son propre traitement. Les usines de Gebana garantissent d ́un côté une quantité minimale de marchandise d ́excellente qualité, d ́un autre côté, elles servent de modèles pour des formations. Ainsi, la qualité des produits de la région et leur commercialisation peuvent s ́élever.

Investir dans l ́un des pays les plus pauvres

Aujourd ́hui, plus de mille familles d ́agriculteurs produisent des noix et des fruits bios avec Gebana Afrique. Pour les producteurs, les primes pour la culture biologique, les préfinancements et la garantie d ́achat ainsi que le fait de contourner le commerce intermédiaire, sont cruciales car la République du Burkina fait partie des pays les plus pauvres du monde.

Des investitions sur place offrent la possibilité d ́obtenir une amélioration constante de la qualité. D ́une part, avec le traitement au CO2, des nouveaux chemins se sont ouverts pour combattre efficacement les nuisibles. Ceux-ci posent toujours un problème lors de l ́été chaud et humide du Burkina. D ́autre part, Gebana Afrique teste actuellement des nouvelles technologies de séchage pour développer une qualité de fruit supérieure.