Marché paysan mondial

Nous offrons un accès au marché et vous livrons des produits alimentaires de première qualité directement des agriculteurs.

Ce que nous faisons

Nous mettons notre savoir-faire concernant la qualité, la logistique et le commerce à la disposition des producteurs et leur offrons la possibilité d’une première exportation de leur produit grâce à notre plateforme A2M. En outre, nous investissons dans différents pays de production où nous développons des produits durables et adaptés au marché en collaboration avec des familles d’agriculteurs et des transformateurs locaux. Nous vendons ces produits selon le principe du « Marché paysan mondial », de la manière la plus directe possible aux consommateurs. Nous contribuons ainsi non seulement au maintien à long terme de petites structures agricoles et de la transformation locale, mais nous pouvons aussi fournir des produits d’excellente qualité.

Comment nous travaillons

  • Nous concluons des contrats avec des familles d’agriculteurs et les rémunérons correctement, nous les conseillons pour la culture biologique et nous organisons les certifications.
  • Nous traitons toujours les produits au niveau local dans la mesure du possible et nous créons ainsi des emplois.
  • Nous investissons dans les pays producteurs et prenons ainsi de grands risques. Nous restons sur place même si la situation devient difficile, car nous croyons que la confiance, le courage et la patience sont nécessaires pour un véritable développement.
  • Grâce à l’établissement d’un lien direct entre les producteurs et les consommateurs, nous évitons les intermédiaires dans la mesure du possible. Par conséquent, nos produits répondent aux normes de qualité les plus élevées, tout en restant d’un prix abordable.
  • Nos unités de vente sont plus grandes que ce que l’on trouve habituellement dans le commerce de détail, car nous laissons si possible les produits tels qu’ils ont été emballés dans le pays d’origine, ce qui réduit les transports supplémentaires et le matériel d’emballage.

Découvrez plus d’informations sur notre travail dans notre dernier rapport annuel (en allemand).

Notre vision

  • La mondialisation est une opportunité pour les agriculteurs du Sud. Pour ce faire, des conditions générales équitables dans le commerce, ainsi que dans les tarifs douaniers et les subventions sont cependant indispensables.
  • Nous avons des exigences très élevées en matière de justice sociale et de durabilité. Nous remettons en question les structures existantes ainsi que nos propres actions, qui sont souvent insuffisantes ou contradictoires. Nous nous concentrons sur des améliorations progressives et concrètes, et nous communiquons non seulement les succès, mais aussi les problèmes.
  • Notre relation aux certifications est ambivalente : des normes claires et strictes sont certes importantes, mais leur mise en œuvre et leur contrôle sont cependant laborieux, bureaucratiques et coûteux. Nous entendons la durabilité comme un concept global basé sur des normes et des certifications. Les directives gebana concernant la culture biologique et le commerce équitable peuvent être téléchargées ici.
  • Nous utilisons notre réseau pour nous attaquer avec nos producteurs à des problèmes concrets, également des problèmes politiques, par exemple : les petits agriculteurs contre les pesticides, les dattes pour la Tunisie, la campagne huile d’olive, les coopératives zapatistes au Chiapas

Notre histoire

gebana AG a été fondée en 1998 comme maison de commerce, avec pour objectif de combiner des valeurs sociales et écologiques avec la durabilité économique, et d’établir des chaînes de création de valeur durables pour les produits alimentaires. gebana s’est bientôt mise à investir dans la transformation locale et le soutien des agriculteurs du Sud. Petit à petit, des sociétés partenaires se sont ainsi constituées au Brésil, au Burkina Faso, en Tunisie, au Togo et au Bénin. Les risques liés à ces investissements, mais aussi la proximité unique en son genre aux agriculteurs, est ce qui distingue gebana aujourd’hui.

En 2003, gebana a commencé à vendre ses produits du Sud par correspondance et a ouvert la première boutique en ligne de produits bio et de commerce équitable en Suisse. Le lien direct, unique à ce jour, entre les familles d’agriculteurs et les consommateurs a ainsi été établi.

En 2009, gebana a subi une crise : la petite entreprise a été rattrapée par une conjoncture difficile et les risques importants dans les pays de production. gebana a pu survivre non seulement grâce à sa vision et à sa volonté indomptable de ne pas abandonner, mais aussi et surtout grâce aux milliers de clients, ainsi qu’aux collaborateurs, fournisseurs, partenaires et investisseurs qui ont soutenu gebana pendant la crise.

Suite à cette expérience, gebana s’est redéfinie en 2015 : en tant que réseau d’agriculteurs, clients et partenaires qui livrent des produits durables et de première qualité. L’objectif de ce réseau est de fournir un accès au marché pour les producteurs dans les régions défavorisées.

Les « femmes des bananes »

L’origine de gebana remonte au début des années 1970, lorsque les « femmes des bananes » ont remis en question publiquement les structures habituelles dans le commerce des bananes, où les producteurs étaient soumis à l’exploitation. Aujourd’hui, elles sont considérées comme les pionnières du commerce équitable en Suisse. A partir des années 1980, le groupe de femmes autour d’Ursula Brunner a pris pour nom « Arbeitsgemeinschaft gerechter Bananenhandel » (Communauté de travail pour un commerce équitable des bananes) – abrégé en gebana.

Jusqu’à aujourd’hui, les principes des « femmes des bananes » restent un pilier important pour notre entreprise : Réflexions sur le commerce équitable de la fondatrice de gebana Ursula Brunner.